Echos du réseau

Métissage : langue et culture, des métiers qui font partie du réseau

Par Virginie Cupillard

28 03
Claire BOLARD et Ophélie AUGIER sont toutes deux formatrices en FLE, Français langue etrangère. C'est un métier qui est mal connu car il est protéiforme. Le FLE s'adresse à des publics très variés : des diplômés expatriés et leur famile qui arrivent en France pour des durées déterminées mais également des publics de réfugiés en demande d'insertion. Claire et Ophélie ont toutes deux passé un Master 1 de FLE. Claire avait fait des études en communication et sciences de l'information, tandis qu'Ophélie avait une formation initiale en LCE Anglais puis enseigné à Bahreïn.

Ce métier de formatrice en FLE les conduit à travailler avec des organismes différents, de l'Alliance Française à des structures sociales où, au-delà de la transmission d'une langue et d'une culture, elles accompagnent l'insertion d'un public souvent en difficulté. Un métier pluriel, tant par le public accompagné que par les structures et les modalités de pratiques qui leurs sont demandées. Aujourd'hui elles forment également des formateurs en langues etrangères au FLE, en particulier sur des rapports pédagogiques. Ce qui est frappant c'est l'agilité que ce métier demande pour s'adapter en permanence, se questionner sur soi et sa culture pour arriver à contacter l'autre dans sa différrence et s'enrichir de cette diversité.
Michelle MIELLY est américaine, elle a un doctorat de l'Université de Harvard en langue et littérature romane et un Master en littérature comparée en français. Son métier est d'entrainer et former au management interculturel. Elle travaille particulièrement sur les aspects culturels et historiques des civilisations. Comprendre et vivre l'interculturel passe par "connais-toi toi-même". Ainsi elle pousse les équipes à réfléchir sur leurs modes de fonctionnements, leurs croyances et leurs valeurs pour pouvoir accéder à la compréhension de l'autre et mettre en place des processus de coopération dans les entreprises et les organisations. Ce qu'elle met en avant, c'est la dimension incontournable de l'empathie pour accepter de lâcher ses croyances et accepter la différence comme une richesse et non comme une contrainte. Michelle intervient également sur les aspects Commerce dans les économies émergentes, Développement durable, Développement personnel et managérial, Identité, Interculturel, Ethique. Elle dirige également le Msc Management Consulting à Grenoble Ecole de Management.