Echos du réseau

Histoires de puces

Par Virginie Cupillard

28 06
Et voilà, les puces sont de sortie, un moment à partager pour mieux les découvrir et apprendre ce qu'elles font. Voyez, elles sont tout près de chez nous alors j'ai ouvert la Boîte et deux charmantes Puces m'ont entrainée dans cette jolie histoire de rencontres. Emmanuelle FUENTES qui se charge de l'essaimage commercial et de  l'ingénierie pédagogique et Clément STEINHAUSSER, un des pionniers de la Boîte.

VC : Alors, la Boîte à Puce, c'est notre agence de communication et design chez Act'rmc ?
EF : On pourrait dire ça, mais en fait c'est un peu différent car la somme des individus produit quelque chose de plus surtout que ce sont tous des indépendants. Bien-sûr, toutes les compétences d'une agence globale sont présentes et la Boîte à Puces a la capacité de piloter un projet de A à Z comme une agence.
VC : Est-ce que tu peux nous dire comment cela se passe quand un projet arrive ?
EF : Avant on avait tendance à attendre que les clients arrivent, en fait, nous n'avions pas de commercial structuré pour la Boîte à Puce et aujourd'hui on met en place une vraie démarche vers les prospects. Donc quand il y a une demande de la part d'un client, on constitue un groupe avec un chef de projet associé, avec un spécialiste ou un expert qui est en compétence clé pour le projet. C'est ce binôme qui va suivre le client. La proposition au client découlera de cette rencontre avec ce binôme.
VC : Qu'est-ce qui est différent d'une agence ?
EF : Dans la Boîte à Puces il y a coopération au lieu de sous-traitance. Tout le monde a fait le choix de travailler ensemble, tout le monde est porté par l'envie de faire ensemble de façon autonome. La coopération implique que chacun porte sa part du projet. Le groupe est responsable et les individus à titre personnel aussi.
VC : Et sur le plan de l'identité ?
CS : Nous ne sommes pas formatés par une culture d'entreprise mais reliés par une culture commune que nous alimentons au fil de l'eau. Les consultants sont des indépendants tournés vers l'extérieur. C'est l'extérieur qui alimente constamment le groupe et fait sa richesse.
EF : Cela donne une ouverture d'esprit, une autonomie et, en tant qu'indépendant, on a un devoir de veille, cela nous rend plus alertes.
VC : Quelles sont les compétences que l'on trouve au sein de la Boîte à Puce ?
CS : Du graphisme, du Web Design, du développement Web, du Multimédia dont les jeux vidéo et les Sérious Games, de l'audio-visuel, de la conception-rédaction, la réalisation d'applications mobiles aussi.
EF : Et puis aussi de la formation. Dans ce cadre, on a envie de développer avec d'autres consultants portés par Act. On crée des supports pédagogiques au sens large dans la mesure où on les rend plus conviviaux, plus dynamiques, plus graphiques. On peut aussi intervenir sur du e-learning. Et puis, on commercialise des offres de formation très ciblées vers certains secteurs d'activité. Actuellement nous développons une offre pour les Offices de Tourisme.
VC : Une façon de se différencier des centres de formation et des agences ?
EF : Oui, nous avons un catalogue global lié à la communication et également des offres par secteur.
CS : Et puis, derrière l'offre ciblée il y a la création de communautés de pratiques.
VC : Vous avez également une offre de formation généraliste me semble-t-il ?
EF : Oui, de la formation généraliste en communication sur les logiciels graphiques, les logiciels dédiés au Web.
CS : De l'écriture pour le Web, des formations au mind map, de l'écriture de News...
VC : La Boîte à Puce se développe, aussi j'aimerais connaitre l'histoire vue de votre fenêtre. Comment les Puces se sont trouvées et se sont mises en Boîte ?
CS : On a mis du temps à faire connaissance et à connaitre les spécificités de chacun. Ce sont des formations organisées par Act qui nous ont permis d'échanger sur ce que l'on voulait et qui ont permis au groupe de se constituer, de se tester sur des affaires communes. Au début, la Boîte à Puces c'est Act, donc l'appropriation par chacun était importante et cela reste un travail continu. Se rencontrer nous a fait du bien à tous et à chacun individuellement. C'est une avancée de notre chemin personnel d'indépendants.
EF : Aujourd'hui on fonctionne en mode projet, on est à même de répondre à des projets d'entreprise d'envergure.
CS : On a construit une offre globale, puis des offres ciblées et puis Emmanuelle prend en charge le pilotage du développement commercial. Bien-sûr nous continuons de développer individuellement mais l'aide d'Emmanuelle est un réel plus.
EF : Ce qui est agréable c'est la fluidité du travail avec des gens qui se connaissent et qui font un travail lié et non du pilotage de briques.
VC : Merci à tous les deux de nous avoir fait faire le tour de la Boîte à Puces. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Boite à Puces : www.laboiteapuces.fr/